adapt-100_lifestyle_01

Comprendre les expériences du son

Pensez à votre dernière conférence, ou au dernier appel d’un client ou collègue. Avez-vous bien tout entendu ? Si vous avez dû faire répéter un interlocuteur en raison d'une qualité de son médiocre, sachez que vous n’êtes pas le seul dans ce cas.

Chaque jour, une mauvaise qualité de son est à l'origine de problèmes de compréhension pour des travailleurs dans des entreprises dans le monde entier. C'est non seulement source de frustration, de confusion et de perte de temps, mais c’est également coûteux. En effet, « Quoi ? » est aujourd’hui le mot qui coûte le plus cher aux entreprises aujourd’hui.

Nous sommes de plus en plus nombreux à travailler de la maison, ce qui nous rend étroitement dépendants de la qualité des appareils audio pour rester concentrés et productifs, mais aussi des solutions de collaboration pour mieux collaborer avec les collègues et autres. Le développement des bureaux ouverts : fantastique pour la collaboration entre collègues mais accompagné d’un éventail de distractions potentielles. Selon une récente études de marché menée par le géant mondial IPSOS et la marque audio de pointe EPOS, presque tous les utilisateurs finaux et décisionnaires (95%) rencontrent au moins un problème auditif régulièrement dans le cadre de leur travail.

adapt-460_lifestyle_18

Common complaints include being disturbed by loud colleagues (50%), overall noise levels in working environments (48%) and interruptions from colleagues (46%). These findings and more are revealed in EPOS’ Understanding Sound Experience Study, which surveyed 2,500 end-users and decision makers of audio equipment, over 75% of whom work in organisations of over 200 people.

Suite à la prolifération des technologies et à une évolution des horaires et lieux de travail, la quantité d’appels téléphoniques, de conférences téléphoniques et téléconférences dans le monde du travail moderne a également augmenté. Néanmoins, ces canaux de communication présentent également des inconvénients, sachant que parmi les trois frustrations principales, 42 % des utilisateurs finaux déplorent le bruit de fond, 34 % citent le besoin de se répéter et 34 % mentionnent la nécessité de demander à l’interlocuteur de se répéter. Au total, 87 % des utilisateurs finaux ont connu au moins un problème dû à une qualité d’appel médiocre, que ce soit au bureau ou en télétravail.

Ces problèmes audio contribuent à la baisse de productivité. En réalité, les utilisateurs finaux perdent en moyenne 29 minutes par semaine à cause de la qualité de son des appels. Pour la moyenne des travailleurs à plein temps, cela équivaut à un peu plus de trois jours perdus, et du point de vue d’un employeur, cette productivité perdue a une incidence considérable sur les coûts.

Télécharger le rapport

En m’inscrivant ici , j'accepte de recevoir la newsletter d’EPOS.